Passarinho

André Luis Lorena, connu sous le nom d’André Passarinho, né le 9 juin 1976 à Formiga, Minas Gerais, vient d’une famille de musiciens. Son père et ses oncles étaient musiciens. Sa mère et ses tantes chantaient à la radio.

André Passarinho a débuté dans la musique à treize ans, en pratiquant la Capoeira avec le percussionniste, Mestre Kaíka. Il a commencé à développer ses premiers sons (berimbau, pandeiro e atabaque) et, avec le temps, s’est intéressé à d’autres instruments (bongos, congas, etc.) de façon autodidacte. Il assimile de nombreux rythmes en très peu de temps. Un de ses oncles, incite également André Passarinho à participer à diverses chorales, qui furent ses premières expériences et écoles de musique.

Vers 1992, âgé de 16 ans, il rejoint le groupe Sem Compromisso et une étape importante de sa carrière musicale commence alors. Il a la chance de pouvoir débuter avec des musiciens expérimentés. Par la suite, il travaille également avec Peruca et son groupe de Choro (style de musique brésilienne) où il joue du surdo (sorte de grand djembé ) et commence à s’intéresser aux instruments à cordes. Il s’essaie tout d’abord à la guitare, puis découvre le cavaquinho (instrument traditionnel brésilien qui ressemble au banjo). André Passarinho devient responsable des instruments à cordes du groupe de musique bahianaise, Gente Nossa.

Grâce à ses premières expériences, il décide de créer en 1994 son premier groupe : Agitação, qui se nomme aujourd’hui Banda Arrastão. Au sein du groupe Agitação, il développe ses talents de chanteur et compositeur. Il participe avec ses propres compositions (notamment Boa Esperança, Varginha) à des concours musicaux de sa région et gagne les prix de Meilleure Musique et Meilleur Interprète. En 1995, il joue au Carnaval de Furnastur, le premier grand événement auquel il est convié en tant qu’artiste et, l’année suivante, en 1996, au Náutico Formiguense avec André Gouveia.

Pour le FestyCharme 2018

  • Samedi dès midi sur la place de l’école

Pour en savoir plus